Tribulus Terrestris bio : avis et preuve à lire avant votre achat !

Tribulus Terrestris bio : avis et preuve à lire avant votre achat !
4.9 (98.33%) 24 votes

 

Beaucoup des compléments alimentaires devenus populaires de nos jours proviennent de plantes qui ont été utilisées en médecine depuis l’antiquité.

L’une de ces plantes médicinales est le Tribulus terrestris. De nombreux avis clament à son sujet qu’il serait bénéfique pour la santé, notamment car il réduit la glycémie et le cholestérol, en modifiant les taux d’hormones et en augmentant la fonction sexuelle ainsi que la libido.

Cet article vous dit tout ce que vous devez savoir sur cette plante, ses effets sur la santé et vous donne quelques recommandations si vous envisagez de la consommer comme supplément alimentaire.

Qu’est-ce que le Tribulus terrestris ?

Le tribulus est une plante qui produit des fruits recouverts d’épines. De l’avis de certaines rumeurs, le tribulus est aussi connu sous le nom de vigne à crevaison car les épines sont si tranchantes qu’elles peuvent crever les pneus de vélo. Les gens utilisent ses fruits, ses feuilles et ses racines comme médicaments.

Les gens utilisent le tribulus pour des affections comme les douleurs thoraciques, l’eczéma, l’hypertrophie de la prostate, les troubles sexuels, l’infertilité et bien d’autres. Il n’existe cependant aucune preuve scientifique valable pour appuyer ces utilisations.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Le tribulus contient des produits chimiques qui peuvent augmenter les niveaux de certaines hormones. Cependant, il ne semble pas augmenter les hormones mâles (testostérone) chez les humains.

Quelles sont les utilisations du tribulus ?

Au fil des ans, les gens ont consommé du tribulus dans le but d’améliorer la performance athlétique, la musculation mais également pour un large éventail de problèmes de santé qui peuvent inclure des difficultés cardiaques et circulatoires et des problèmes sexuels.

Mais est-ce que ça marche ? Certaines études limitées montrent qu’il pourrait être utile pour atténuer les symptômes de l’angine de poitrine et pour améliorer la performance sportive. De l’avis d’autres études, il a été prouvé qu’il apporte des avantages aux personnes ayant certains problèmes sexuels et à celles souffrant d’infertilité.

En l’absence de recherches sur lesquelles s’appuyer, la dose sécurisée n’est pas clairement définie. De plus, la qualité et les ingrédients actifs des suppléments peuvent varier considérablement d’un fabricant à l’autre. Il est donc difficile d’établir une dose standard.

Avis sur le Tribulus et la libido : qu’en disent les études scientifiques ?

Les preuves soulignant le renfort de cette vigne dans le traitement des problèmes sexuels tant chez les hommes que chez les femmes sont de plus en plus nombreuses.

Lorsque l’on parle de plantes aphrodisiaques, peu de gens citent le Tribulus terrestris, communément appelé la vigne perforante. La tendance est cependant en train de changer à mesure que s’accumulent les preuves qu’un extrait foliaire de cet attrayant couvre-sol aiderait à traiter une variété de problèmes sexuels chez les femmes. Cela inclut : faible libido, difficultés d’excitation, problèmes de lubrification, troubles de l’orgasme – et peut-être aussi dysfonctionnement érectile et infertilité chez les hommes. Les avis de toutes les études ne soulignent pas que des avantages, et les scientifiques ne sont pas encore sûrs du fonctionnement de la plante ainsi que des quantités recommandées. Les avis récents penchent néanmoins en faveur de cette herbe comme une médecine sexuelle efficace.

Le tribulus est originaire d’Asie – les Indiens l’appellent gokshura – mais la plante pousse dans les régions tempérées du monde entier. Elle pousse parfois avec une telle vigueur qu’elle peut devenir un ravageur envahissant. Le tribulus a des feuilles poilues, des fleurs jaunes et des fruits de la taille d’un ongle enfermés dans des coquilles dures avec une ou plusieurs épines pointues, d’où son nom commun, vigne à crevaison. Le tribulus envoie une longue racine pivotante profondément dans le sol, ce qui lui permet de trouver de l’eau et de prospérer dans les zones arides. Les herboristes indiens et chinois l’utilisent en médecine depuis des siècles et le considèrent depuis longtemps comme un aphrodisiaque. Les scientifiques occidentaux se moquaient de la plante jusqu’à ce qu’ils commencent à la tester.

Pour les femmes : De nombreux avantages sexuels

Plusieurs études ont émis un avis selon lequel un extrait de feuille de Tribulus (7,5 à 750 mg/jour pendant un à quatre mois) améliorerait la fonction sexuelle chez la femme :

  • Des chercheurs brésiliens ont donné des placebos ou des Tribulus (750 mg/jour) à 36 femmes ménopausées se plaignant d’une faible libido. Après quatre mois, le groupe placebo a fait état d’une faible amélioration, mais ceux qui prenaient du Tribulus ont identifié une augmentation significative du désir, de l’excitation, de la lubrification ainsi qu’une plus grande probabilité d’orgasme.
  • Une autre équipe brésilienne a donné des placebos ou des Tribulus (750 mg/jour) à 60 femmes ménopausées se plaignant de dysfonctionnement sexuel. Après quatre mois, le groupe Tribulus a rapporté un désir significativement plus grand, une excitation plus facile, une plus grande autolubrification, des rapports sexuels plus confortables, plus d’orgasmes, et une satisfaction sexuelle accrue.
  • Un troisième groupe brésilien a donné l’herbe (250 mg trois fois par jour) à 120 femmes souffrant d’une faible libido. Cent six (88 p. 100) d’entre elles ont fait état d’une amélioration importante.
  • Un quatrième groupe de Brésiliens a donné des placebos ou des Tribulus à 40 femmes pré-ménopausées se plaignant d’un faible désir. Le groupe placebo n’a montré aucune amélioration, mais ceux qui ont pris l’extrait végétal ont révélé un désir, une excitation, une lubrification, des orgasmes et une satisfaction significativement supérieurs.
  • Des scientifiques iraniens ont donné des placebos ou des Tribulus (7,5mg/jour) à 60 femmes peu désirées. Un mois plus tard, ces dernières ont fait état d’une augmentation significative du désir, de la lubrification et de la satisfaction.

Pour les hommes : Aide possible en matière d’impuissance et d’infertilité

Tribulus est moins uniformément efficace pour les problèmes sexuels chez les hommes. Une étude brésilienne ayant eu recours à 800 mg/jour n’a montré aucun bénéfice pour le traitement du dysfonctionnement érectile (DE). Cependant, cette étude n’a duré qu’un mois, une durée peut-être insuffisante pour en démontrer les avantages.

Au cours d’une étude de trois mois, des chercheurs bulgares ont administré des placebos ou des Tribulus (750 mg/jour) à 180 hommes, âgés de 18 à 65 ans, atteints de DE légère à modérée, dont certains se sont également plaints de faible désir. Le groupe des plantes médicinales a montré une amélioration significative : plus de désir, des érections plus fermes et plus fiables, et une plus grande satisfaction sexuelle.

En outre, l’avis de plusieurs études indiquent que chez les hommes souffrant d’infertilité, Tribulus (750 à 1500 mgday) améliore la mobilité et la qualité du sperme.

Le mécanisme ? Un Mystère

Au départ, les chercheurs ont considéré que le tribulus stimulait les niveaux circulants d’hormones sexuelles masculines – testostérone chez les hommes et androgènes chez les femmes. Ces hormones régissent la libido, et les femmes prenant cette herbe ont montré une amélioration constante du désir. Mais certaines études de Tribulus ayant observé les niveaux de testostérone et d’androgènes des participants ont constaté que les résultats n’ont pas été concluants. Pour certains essais, les taux d’hormones ont augmenté, pour d’autres, ce ne fut pas le cas. En outre, un supplément de testostérone n’aide pas à traiter la DE, mais dans le cadre de l’étude bulgare, Tribulus a pourtant amélioré les érections chez les personnes souffrant de DE. Les chercheurs spéculent actuellement sur les capacités de la plante à augmenter la synthèse par l’organisme d’un autre composé essentiel à la fonction sexuelle, l’oxyde nitrique.

En médecine occidentale, les nouveaux traitements ont du mal à être acceptés tant que les scientifiques ne peuvent pas expliquer leur mécanisme d’action. Le mécanisme régissant le Tribulus reste insaisissable, donc il est probable que la plante continuera à être controversée jusqu’à ce que les chercheurs soient certains de comprendre comment elle fonctionne.

Le tribulus semble sans danger en quantité raisonnable, mais certains participants à l’étude l’ont abandonné en raison d’effets secondaires, généralement des maux d’estomac. Si vous essayez cette herbe, prenez-en 750 mg en doses fractionnées (250 mg trois fois par jour). En cas de manifestation d’inconfort intestinal, réduisez votre dose ou cessez de la prendre.

Le tribulus est un ingrédient bio dans de nombreux mélanges de suppléments « santé sexuelle », mais généralement à des doses beaucoup plus faibles que celles utilisées pour les études décrites ci-dessus. Si vous voulez essayer cette herbe, évitez les produits combinés et optez pour le Tribulus. On eut l’acheter dans la plupart des magasins d’aliments bio et des herboristeries, ainsi que sur Internet.

Jusqu’à présent, toutes les recherches sur le Tribulus ont eu lieu à l’étranger, mais aucune aux États-Unis. Comparativement au reste du monde, les chercheurs médicaux américains ont tendance à être plus attachés aux médicaments de synthèse en laboratoire et moins intéressés par les herbes médicinales traditionnelles. Cela inclut donc le tribulus bio. Les scientifiques américains n’étudient généralement pas les plantes médicinales avant d’en avoir démontré une efficacité considérable ailleurs. Mais à mesure que les preuves sur les vertus du Tribulus s’accumulent en termes d’avantages sexuels, j’attends avec impatience que des chercheurs américains l’étudient.

Avis sur le Tribulus : conclusion sur son efficacité

Même si ce supplément n’augmente pas la testostérone, il peut stimuler la libido.

Certains chercheurs ont constaté ses effets chez les hommes ayant une libido réduite. Lorsque ces derniers consomment 750-1 500 mg de Tribulus terrestris par jour pendant deux mois, leur désir sexuel a augmenté de 79 %.

En outre, 67% des femmes ayant une libido très basse ont éprouvé un désir sexuel accru après avoir pris des suppléments de 500-1.500 mgs pendant 90 jours.

D’autres études ont également rapporté que les suppléments contenant du Tribulus ont augmenté le désir sexuel, l’excitation et la satisfaction chez les femmes ayant une faible libido.

Cependant, certaines études chez des hommes souffrant de dysfonctionnement érectile ont parfois donné des résultats mitigés. Certaines recherches montrent que la prise de 800 mg de ce supplément par jour peut ne pas apporter de solution efficace au dysfonctionnement érectile.

D’autres rapports ont mentionné des améliorations significatives des érections et de la satisfaction sexuelle avec une dose de 1.500 mg par jour.

Bien qu’il semble que Tribulus terrestris puisse améliorer la libido chez les femmes et les hommes, d’autres recherches sont nécessaires pour clarifier l’étendue des effets sexuels de ce supplément. Des recherches ont montré que Tribulus terrestris peut améliorer la libido chez les femmes et les hommes ayant une libido réduite. Dans de tels cas, les doses plus élevées semblant être plus bénéfiques.

Composition du Tribulus

Le tribulus terrestris est issue de la racine d'une plante

Le tribulus terrestris est issue de la racine d’une plante

Les principaux composants de l’extrait de racine de tribulus terrestris comprennent :

  • La protodioscine, communément considérée comme le principal bioactif. Il peut représenter jusqu’à 45% de l’extrait sec du Tribulus terrestris (hors macronutriments et poids en eau).
  • Pseudoprotodioscine.
  • Dioscine et Diosgénine (0,031 % dans les racines (poids humide) ; 0,065 % dans la tige ; 0,16 % dans les parties aériennes et 0,095 % au total).
  • Tribulosine (tigogénine 3-O-β-d-xylopyranosyl-{β-d-xylopyranosyl}-β-d-glucopyranosyl-{a-l-rhamnopyranosyl}-β-d-galactopyranoside).
  • Hécogénine-3-O-β-d-glucopyranosyl-β-d-galactopyranoside.
  • Les saponines de type gitogénine appelées Protodibestin et tribestin.
  • Spirostanol sulfaté et saponines de furostanol.
  • Acide di-p-coumaroylquinique et acide 4,5-di-p-p-cis-coumaroylquinique.
  • Une protéine antilithiatique 60kDa.
  • Vitamine C à 909 mg/100 g (0,9 %)

Les fruits du Tribulus (Tribulus terrestris fructi) contiennent :

  • Saponines stéroïdiennes à base de furostanol telles que le terrestroside A,B ainsi que la terrestrinine B, le terrestronéoside A et le chloromaloside[23][24][25] et les glycosides de ces molécules, y compris le tribufuroside C[5] et I-J[26].
  • Saponines stéroïdiennes à base de spirostane[27][28][28].
  • Tribulusamides A-D[
  • Terrestramide (Terrestramide)
  • Glycosides de prégnane.

La racine contient des composés phénoliques à environ 178,57 mg/g dans l’extrait aqueux (17,8%) et 114,28 mg/g dans l’extrait éthanolique (11,4%), le composant flavonoïde étant 10 mg/g et 5 mg/g, respectivement.

Peut-on trouver du tribulus bio dans les aliments ?

Oui, le tribulus bio peut tout à fait être inclus dans nos aliments. Attention tout de même, car les fruits couverts d’épines doivent être consommés avec précaution. Mieux vaut donc toujours être prudent avant d’en acheter.

Quels sont les risques de prendre du tribulus ?

Les chercheurs ont eu recours à une grande variété de doses pour évaluer les effets du Tribulus terrestris.

Les études portant sur son effet hypoglycémiant potentiel ont utilisé 1 000 mg par jour, tandis que celles portant sur l’amélioration de la libido ont utilisé des doses allant de 250 à 1 500 mg par jour.

D’autres études ont prescrit des doses en se basant sur le poids corporel. Par exemple, plusieurs études ont utilisé des doses de 4,5 à 9 mg par livre (10 à 20 mg par kg) de poids corporel.

Ainsi, si vous pesez environ 155 livres (70 kg), vous pourriez prendre une dose de 700 à 1400 mg par jour.

Effets secondaires.

La prise de tribulus comme supplément pendant une courte période est normalement sans danger, à condition que vous soyez en bonne santé, que vous ne soyez pas enceinte ou que vous n’allaitiez pas. Les effets secondaires peuvent inclure des troubles du sommeil et des règles irrégulières.

Risques. Les tests de laboratoire sur les animaux ont établi un lien entre le tribulus et les problèmes de développement du fœtus. Mieux vaut donc ne pas s’approcher du tribulus si vous êtes enceinte ou si vous allaitez.

De plus, les hommes doivent être conscients que certaines préoccupations demeurent au sujet des liens possibles entre le tribulus et les problèmes de prostate.

Interactions.

Il ne semble pas y avoir d’interactions entre le tribulus, les aliments ou d’autres herbes et suppléments.

Le tribulus est cependant connu pour interagir avec certains médicaments. Ne consommez pas ce médicament si vous êtes en cours de prise de médicaments pour le cœur ou la pression sanguine :

  • Bêta-bloquants
  • Digoxine
  • Bloqueurs des canaux calciques
  • Diurétiques
  • Inhibiteurs de l’ECA
  • Nitrates

Si vous prenez des médicaments contre le diabète, le tribulus pourrait faire baisser votre glycémie à des niveaux dangereusement bas. Il peut également augmenter l’effet des stéroïdes sur votre corps. La prudence est donc recommandée avant d’en acheter.

N’oubliez pas d’informer votre médecin de tout ce que vous prenez, même lorsqu’il s’agit de produits bio. De cette façon, votre médecin peut vérifier tout effet secondaire potentiel ou toute interaction avec des médicaments, des aliments ou d’autres herbes et suppléments. Il pourra ainsi vous faire savoir si le supplément peut être risqué pour vous avant de l’acheter.

La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis réglemente les suppléments alimentaires, cependant elle les traite comme des aliments plutôt que des médicaments. Contrairement aux fabricants de médicaments, les fabricants de suppléments n’ont pas à démontrer que leurs produits sont sûrs ou efficaces avant d’en autoriser l’achat.

2018-10-22T09:29:57+00:00

About the Author:

Leave A Comment